20 mai 2014, date marquante dans ma vie d’écrivaine - Louise Lacoursiere
501
post-template-default,single,single-post,postid-501,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

20 mai 2014, date marquante dans ma vie d’écrivaine

Entourée de ma famille proche, de quelques amis, de Marie-Josée, mon attachée de presse chez Libre Expression, et d’un public chaleureux, j’ai accueilli avec beaucoup d’émotion et, je dois bien l’avouer, un peu d’incrédulité le Grand Prix de la Culture Le Nouvelliste.Grand Prix de la Culture 2014

 

Ce soir-là, plusieurs artistes ont également été honorés. Je me suis empressée de les féliciter et de les remercier, de même que les finalistes de chacun des prix. Grâce à eux, grâce à leur travail, nous sommes en contact avec le beau, l’ailleurs, le dépassement.

 

Lien vers l’article.

Plusieurs candidatures avaient été scrutées à la loupe par un jury multidisciplinaire. Des finalistes ont émergé. Tous méritent notre gratitude.

 

Les finalistes aux Grands Prix culturels 2014.

 

Même si les prix ne sont pas nécessaires, je dois vous avouer qu’ils font du bien. Le Grand Prix de la culture Le Nouvelliste 2014 me servira, sans nul doute, de tremplin d’une part, mais aussi de baume quand les moments de doute et de découragement me tourmenteront. Je me sens privilégiée et reconnaissante!!



X