Louise Lacoursiere | …y voir plus clair!
625
post-template-default,single,single-post,postid-625,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

…y voir plus clair!

Mains-de-Jeannine-et-tablette-01

Deux non-voyantes m’aident à y voir plus clair!

Grâce à Jeannine et à Nicole, toutes deux détentrices d’une maîtrise en musique et Nicole d’un doctorat en éducation, en plus, je me sens mieux outiller pour imaginer la vie de MA pianiste, Anne, fille du ramancheur Napoléon Alarie. En dépit de sa cécité, Anne apprivoisera le monde du bout des doigts, mais quels doigts!

Grâce à Laurette Laurin (voir la nouvelle du 7 avril 2014 – Le hasard existe-t-il?), j’ai rencontré deux femmes formidables qui forcent mon admiration. Privées de la vue depuis leur jeune âge, toutes deux vivent de façon autonome, gagnent leur vie, ont une vie sociale, culturelle et professionnelle à faire pâlir d’envie nombre de voyants.

Pendant des heures, chacune d’elles a répondu patiemment à mes questions dans le but de démystifier la vie d’une aveugle, pendant l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte, me fournissant de savoureuses anecdotes et d’autres plus dramatiques pour étoffer leur propos et le mien, par la suite.

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, Jeannine m’a écrit en braille, grâce à une tablette et un poinçon : «Bonjour Louise. Bienvenue chez moi.»

Nicole m’a fait une démonstration sur son ordinateur équipé d’un logiciel capable de synthèse vocale et d’un afficheur braille. Elle a choisi un moteur de recherche et a tapé sur son clavier braille «Lacoursière». 5 540 000 références. Elle a cliqué sur la première occurrence que voici. J’étais fière de l’informer qu’il s’agissait de Jacques, mon frère et parrain. Sa dextérité m’a fait douter de son handicap.

JACQUES-a-L-ECRAN-01
main-nicole-avec-fleurs-01

Laurette m’a promis d’autres rencontres similaires d’ici peu.

 

Découvrir le monde du bout des doigts avec des émotions à fleur de peau, voilà ce que j’ai à apprivoiser pour rendre mon personnage de La Pianiste.



X